Turin et autour

Fondé il y a deux mille ans par Auguste, qui y rassembla ses troupes pour surveiller les frontiéres de l'Italie du Nord, Turin était à l'époque un centre militaire entouré de remparts et au plan carré, d'après la configuration du "castrum" romain. A l'intérieur des ancien murs, la structure urbaine demeura pratiquement intacte durant plusieurs siécles, pendant la domination des Lombards et des Francs et pendant tout le basse Moyen-Age, lorsque la ville fut Mêlée aux faits institutionnels complexes entre la suprématie épiscopale et une autonomie comunale précaire avant que les Acaja ne consolident leur contrôle sur la ville. Il faudra attendre le XVe siècle, lorsque le duc de Savoie réunit toutes les provinces du Piémont sous sa férule administrative et politique, pour assister à l'essor de la ville de Turin, élue capitale du duché.Dans la première moitié du XVIe siècle, la ville, impliquée dans le conflit entre les Française et les Habsbourg, consolide son propre système de défense en se dotant de bastions angulaires. Ces travaux se poursuivent pendant la longue période de l'occupation française (1536-1557). Le duc Emanuele Filiberto, après avoir repris possession de ses territoires à la suite de la victoira remportée lors de la bataille de Saint- Quintin et du traité de Cateau-Cambrésis (1559), élite Turin nouvelle capitale de l'Etat de Savoie. Bien que la politique du gouvernement privilégie la reprise économique, productive et culturelle de la ville, d'après le modèlle des grandes capitales européennes, les ressources disponibles sont essentiellement affectées à la réorganisation stratégique de l'Etat, afin de l'adepter aux nouvelles techniques de siège et de défense. L'architecte Francesco Paciotto, né à Urbin, se voit confier la tâche de restructurer les forteresses médiévales et de faire démarrer les travaux de construction de la Citadelle, une structure fortifiée en forme d'étoile, dont la porte principale, appelée "Mastio" (Donjon), est toujours visible. Le renouvellement de la ville ne dépasse donc pas le stade du projet. Les interventions se bornent à un nettoyage superficiel de la ville, qui garde toujours sont ancien configuration. Seul exemple de mécénat artistique de l'époque, l'évêque Domenico Della Rovere appelle en 1498 un architecte de l'Italie centrale pour la construction du Duomo di San Giovanni, l'un des rares témoignages turinois de la Renaissance. Le duc porte également une grande attention aux territoires qui s'étendent en-dehors des remparts de la ville. Le projet du Parc Royale du Viboccone, dans la zone nord-orientale de la ville, remonte à la fin du XVIe siècle et comporte la construction d'édificies et de jardins. C'est probablement de ce parc que Torquato Tasso, qui séjourna à Turin entre 1578 et 1579, s'inspira pour écrire certains vers de sa "Gerusalemme Liberata".La volonté de renouvellement urbaniste et architectonique de la ville, affirmée par Emanuele Filiberto, ne se concrétise qu'avec son successeur Carlo Emanuele I (1580-1630), qui confie à l'architecte Carlo Castellamonte la réalisation du premiere agrandissement en direction sud de la ville carrée. Cette première phase du plan d'expansion de Turin est à l'origine de la configuration qui en fait une ville ordonnée, aux tracés orthogonaux caractérisée par une architecture linéair, rigoreuse, voire austère. Piazza San Carlo, "coeur" de ce développement, est un des exemples les plus élégants de ce goût architectonique.

prev next
  • Piazza Castello - Torino
    Piazza Castello - Torino
  • Porta Palatina - Torino
    Porta Palatina - Torino
  • Palazzo Reale - Torino
    Palazzo Reale - Torino
  • Villa la tesoriera
    Villa la tesoriera
  • Piazza San Carlo - Torino
    Piazza San Carlo - Torino
  • Reggia di Venaria
    Reggia di Venaria
  • Palazzo Reale - Torino
    Palazzo Reale - Torino
  • Palazzina di caccia di Stupinigi
    Palazzina di caccia di Stupinigi
  • Mole Antonelliana - Torino
    Mole Antonelliana - Torino
  • Palazzina di caccia di Stupinigi
    Palazzina di caccia di Stupinigi
  • Castello di Moncalieri
    Castello di Moncalieri
  • Reggia di Venaria
    Reggia di Venaria
  • Palazzo Madama - Torino
    Palazzo Madama - Torino
  • Reggia di Venaria
    Reggia di Venaria
  • Gran Madre - Torino
    Gran Madre - Torino
  • Palazzo Madama - Torino
    Palazzo Madama - Torino
  • Mole Antonelliana - Torino
    Mole Antonelliana - Torino
  • Villa la Tesoriera
    Villa la Tesoriera
  • Borgo Medioevale
    Borgo Medioevale Parco del Valentino
  • Basilica di Superga - Torino
    Basilica di Superga - Torino
  • Cappella della Sindone - Torino
    Cappella della Sindone - Torino
  • Duomo - Cappella della Sindone - Torino
    Duomo - Cappella della Sindone - Torino
  • Basilica di Superga - Torino
    Basilica di Superga - Torino
  • Palazzina di caccia di Stupinigi
    Palazzina di caccia di Stupinigi
  • Borgo Medioevale
    Borgo Medioevale Parco del Valentino
  • Piazza San Carlo - Torino
    Piazza San Carlo - Torino
  • Reggia di Venaria
    Reggia di Venaria
  • Piazza Vittorio - Torino
    Piazza Vittorio - Torino